« Avant que d’entreprendre son voyage, [l’astronome Baron] s’est exercé long-temps à l’Observatoire, dans le dessein de faire des Observations, sur l’exactitude desquelles on pût compter »
Histoire et Mémoires de l’Académie Royale des Sciences, 1731, Mémoires, « Extrait des diverses observations astronomiques faites à la Loüisiane par M. Baron, ingénieur du Roy. Comparées à celles qui ont été faites à Paris & à Marseille. Par M. Cassini. », p. 164.

Deux astronomes seulement sont envoyés en Louisiane, le père Antoine de Laval en 1720 et Pierre Baron en 1728.

Laval, Voyage de la Louisane, 1728, page de titre
BNF, Imprimés Correspondants de l’Académie des sciences, leurs missions consistent essentiellement à fournir des données exactes, propres à l’établissement de cartes de l’Amérique septentrionale. L’imprécision reste grande sur la localisation de l’embouchure du Mississippi, et de l’ensemble des postes français de la région. Les observations de Baron à La Mobile (1730) et La Nouvelle Orléans (1729 et 1731) donnent ainsi raison au cartographe Delisle, qui contestait les résultats consignés par Laval à l’île Dauphine (1720).
Laval, Voyage de la Louisane,
1728, page de titre BNF, Imprimés


Lettre sur les observations de Pierre Baron en Louisiane : « Sur une observation de l’Eclipse de Lune du 8 août 1729, faite à La Nouvelle Orléans dans la Loüisiane » 
Histoire et Mémoires de l’Académie Royale des Sciences, 1730, Histoire, p. 104-105
Bibliothèque de l'Observatoire de Paris-Meudon Lettre sur les observations de Pierre Baron en Louisiane : « Sur une observation de l’Eclipse de Lune du 8 août 1729, faite à La Nouvelle Orléans dans la Loüisiane » 
Histoire et Mémoires de l’Académie Royale des Sciences, 1730, Histoire, p. 104-105
Bibliothèque de l'Observatoire de Paris-Meudon

Lettre sur les observations de Pierre Baron en Louisiane : « Sur une observation de l’Eclipse de Lune du 8 août 1729, faite à La Nouvelle Orléans dans la Loüisiane »
Histoire et Mémoires de l’Académie Royale des Sciences, 1730, Histoire, p. 104-105
Bibliothèque de l'Observatoire de Paris-Meudon


Lettre de Cassini sur les observations de Pierre Baron en Louisiane : « Extrait des diverses observations astronomiques faites à la Loüisiane par M. Baron, ingénieur du Roy. Comparées à celles qui ont été faites à Paris & à Marseille. Par M. Cassini. »
Histoire et Mémoires de l’Académie Royale des Sciences, 1731, Mémoires, p. 163-167.
Bibliothèque de l'Observatoire de Paris-Meudon Lettre de Cassini sur les observations de Pierre Baron en Louisiane : « Extrait des diverses observations astronomiques faites à la Loüisiane par M. Baron, ingénieur du Roy. Comparées à celles qui ont été faites à Paris & à Marseille. Par M. Cassini. »
Histoire et Mémoires de l’Académie Royale des Sciences, 1731, Mémoires, p. 163-167.
Bibliothèque de l'Observatoire de Paris-Meudon Lettre de Cassini sur les observations de Pierre Baron en Louisiane : « Extrait des diverses observations astronomiques faites à la Loüisiane par M. Baron, ingénieur du Roy. Comparées à celles qui ont été faites à Paris & à Marseille. Par M. Cassini. »
Histoire et Mémoires de l’Académie Royale des Sciences, 1731, Mémoires, p. 163-167.
Bibliothèque de l'Observatoire de Paris-Meudon Lettre de Cassini sur les observations de Pierre Baron en Louisiane : « Extrait des diverses observations astronomiques faites à la Loüisiane par M. Baron, ingénieur du Roy. Comparées à celles qui ont été faites à Paris & à Marseille. Par M. Cassini. »
Histoire et Mémoires de l’Académie Royale des Sciences, 1731, Mémoires, p. 163-167.
Bibliothèque de l'Observatoire de Paris-Meudon Lettre de Cassini sur les observations de Pierre Baron en Louisiane : « Extrait des diverses observations astronomiques faites à la Loüisiane par M. Baron, ingénieur du Roy. Comparées à celles qui ont été faites à Paris & à Marseille. Par M. Cassini. »
Histoire et Mémoires de l’Académie Royale des Sciences, 1731, Mémoires, p. 163-167.
Bibliothèque de l'Observatoire de Paris-Meudon

Lettre de Cassini sur les observations de Pierre Baron en Louisiane : « Extrait des diverses observations astronomiques faites à la Loüisiane par M. Baron, ingénieur du Roy. Comparées à celles qui ont été faites à Paris & à Marseille. Par M. Cassini. »
Histoire et Mémoires de l’Académie Royale des Sciences, 1731, Mémoires, p. 163-167.
Bibliothèque de l'Observatoire de Paris-Meudon


Mais sous la contrainte des nécessités locales, ces véritables scientifiques embrassent avec plus ou moins de bonheur d’autres activités. Ainsi Laval donne-t-il des avis pour l’importation de cultures européennes : « Ce Païs-ci sera bon quand il sera cultivé. Il n’y a encore, que je sçache, ni sucre, ni indigo, ni tabac, ni vignes, ni mûriers. Mais la Colonie ne fait que commencer. Celles des Espagnols, ni meme les notres, quoique nous soïons plus vifs, ne se sont pas établies en un jour ». De son côté, Baron fait office d’ingénieur : « Je travaillois le jour avec luy [le gouverneur Périer] a la fabrication des materiaux qui servent à batir, et je donnois la Nuit a mes observations astronomiques ».
Les instruments de voyage employés par Laval et Baron sont essentiellement la montre, le quart de cercle et la lunette. Laval possède un quart de cercle d’environ un mètre de rayon, une grande lunette de près de six mètres de focale, et une « petite » d’environ deux mètres cinquante, équipée d’un micromètre. Sur une terrasse de l’hôtel du gouverneur de la Louisiane, Baron installe en 1730 son « observatoire », grâce auquel il peut observer une éclipse totale de la Lune et l’émersion du premier satellite de Jupiter : ces travaux lui valent les compliments de Cassini.

Le contraste est grand entre l’indifférence ignorante de la petite société louisianaise et la considération dans laquelle sont tenus les mémoires adressés en France par Laval et Baron, où ils sont parfois lus en séance à l’Académie des sciences. C’est dans cet écart que l’on mesure le mieux l’absence de personnalités remarquables et de vie culturelle en Louisiane, au moins jusque dans les années 1740.