La vente à l’Union américaine

Pendant ce temps en France, la diplomatie américaine se montre très active. Envoyé par le nouveau Président Thomas Jefferson, le ministre Livingston est à Paris depuis 1801. Il correspond avec Talleyrand, puis Bonaparte, exposant que les Anglais ne toléreront pas une nouvelle présence de la France sur le Mississippi, et rappelant les prétentions américaines : récupérer l’Illinois, La Nouvelle Orléans et les Florides.

Lettre de Bonaparte à Jefferson, le 23 avril 1803
AMAE, Bibliothèque, Correspondance de Napoléon, n° 6706 Lettre de Bonaparte à Jefferson, le 23 avril 1803
AMAE, Bibliothèque, Correspondance de Napoléon, n° 6706 Lettre de Bonaparte à Jefferson, le 23 avril 1803
AMAE, Bibliothèque, Correspondance de Napoléon, n° 6706
Lettre de Bonaparte à Jefferson, le 23 avril 1803
AMAE, Bibliothèque, Correspondance de Napoléon, n° 6706

Or les Français se trouvent devoir vingt millions de francs aux Américains. Le ministre du Trésor, Barbé-Marbois, négocie quant à lui avec l’envoyé américain Monroe, un Traité de cession qui va finalement porter sur l’ensemble du territoire louisianais, alors même que l’Espagne ne l’a pas encore formellement remis à la France.

Carte de la Louisiane cédée aux États-Unis 
François Barbé de Marbois, Histoire de la Louisiane et de la cession de cette colonie…, Paris, 1829.
AMAE, Paris, Bibliothèque, 48 A 36
Carte de la Louisiane cédée aux États-Unis
François Barbé de Marbois, Histoire de la Louisiane et de la cession de cette colonie…, Paris, 1829.
AMAE, Paris, Bibliothèque, 48 A 36

Procès verbal de la cession de la Louisiane aux Etats-Unis,  à la Nouvelle-Orléans 20 décembre 1803 À la fin du mois d’avril 1803 (Laussat est en Louisiane depuis moins de deux mois), la Louisiane est vendue aux États-Unis pour la somme de quatre-vingt millions de francs, dont il faut déduire les vingt millions pour réparation des piratages français sur les navires américains dans les années 1790.
Les changements des couleurs ont lieu à La Nouvelle Orléans sans aucune consultation des populations concernées, les 30 novembre (Espagne-France) et 20 décembre (France - États-Unis).
Procès verbal de la cession de la Louisiane aux Etats-Unis, à la Nouvelle-Orléans 20 décembre 1803


La vente aux États-Unis