Les expéditions d’Iberville
Fragment du journal du troisième voyage de Le Moyne d’Iberville en Louisiane
AN, Marine, 2JJ 56 (X, 19), 1701 Après l'échec de Cavelier de La Salle, l'exploration de la Louisiane est interrompue durant 12 années. Un Canadien de la famille normande des Lemoyne, Pierre d'Iberville, obtient de Louis XIV l'autorisation d'implanter en Louisiane une colonie. Il quitte la France à l'automne 1698, à la tête d'une flottille de cinq vaisseaux. Après une escale à Saint-Domingue, Iberville retrouve le Mississippi et fonde un premier fort situé sur une plage devant le village des Indiens Biloxis. Ce fortin de bois, baptisé " Maurepas " en l'honneur du ministre de la Marine,
Fragment du journal du troisième voyage de Le Moyne d’Iberville en Louisiane
AN, Marine, 2JJ 56 (X, 19), 1701


Découverte du cours du Mississipi et de la Louisiane par Le Moyne d’Iberville (1699)
BNF, Estampes s'entoure d'un village qui forme la première " capitale " de la colonie : Biloxi. Dans le delta du Mississippi, Iberville fait ensuite construire un fort carré pour contrôler l'embouchure. Iberville viendra trois fois en Louisiane, entre 1699 et 1702. Il parcourt toute l'étendue de la Louisiane, prenant contact avec la plupart des tribus indiennes de la région, et rédigeant de précieux journaux de voyage.
Découverte du cours du Mississipi et de la Louisiane par Le Moyne d’Iberville (1699)
BNF, Estampes


Plan de la première ville de La Mobile vers 1705
CAOM, DFC Louisiane, 6A/119 Faute de pouvoir occuper le site espagnol de Pensacola, il fait construire par son frère Bienville, en 1701-1702, le Fort-Louis et la ville de La Mobile : la tribu des Mobiliens a donné son nom à la rivière et à la baie dans laquelle se situe cette première implantation commerciale, bientôt peuplée d'une centaine de colons canadiens et français, de militaires et de religieux, ainsi que de quelques esclaves.
Plan de la première ville de La Mobile vers 1705
CAOM, DFC Louisiane, 6A/119


Les premières explorations