Les premiers explorateurs

Les Espagnols sont les premiers Européens dans les territoires amérindiens de la future Louisiane. Arrivés par le golfe du Mexique, ils en abandonnent l’exploration faute d’y avoir découvert de l’or. Ponce de Leon longe les côtes de Floride occidentale dès 1513 ; Alvarez de Pineda entre dans les baies de Pensacola et de La Mobile en 1519, et Panfilo de Narvaez fonde un village dans la baie de Tampa en 1528. De 1539 à 1543 enfin, Hernando de Soto parvient au Mississippi par la Floride, après être remonté jusqu’au confluent de l’Arkansas. De leur côté, les Français ont reconnu le Saint-Laurent et l’Acadie, et parmi les colons de Nouvelle-France, certains songent à descendre vers le Sud. En 1639, Jean Nicolet découvre la baie des Puants, à l'Ouest du lac Michigan. Robert Cavelier de La Salle explore en 1669 et 1670 le fleuve Ohio, puis l’Illinois et le Mississippi lui-même. Louis Joliet et Jacques Marquette reconnaissent en 1673 le confluent du Missouri et du Mississippi. De son côté, Duluth parvient en 1679 jusqu'à l'extrémité Ouest des Grands Lacs.

Construction du Griffon de La Salle
© Domaine public.  Crédit : Archives nationales du Canada/C-001225
Source: Archives nationales du Canada.  Reproduit à partir du site web de la Bibliothèque nationale du Canada (www.nlc-bnc.ca)

Construction du Griffon de La Salle
© Domaine public. Crédit : Archives nationales du Canada/C-001225 Source: Archives nationales du Canada. Reproduit à partir du site web de la Bibliothèque nationale du Canada (www.nlc-bnc.ca)

Les premières explorations