Les débuts de la colonisation

Après son dernier voyage en Louisiane (1703), Iberville n'y revient plus. Il a laissé son frère cadet Jean-Baptiste de Bienville prendre la lieutenance de la colonie, et il meurt lui-même en combattant les Anglais aux Antilles, en 1706. En 1709, les Français prennent Pensacola aux Espagnols, puis leur rendent la place. C'est une période d'installation dans la pénurie, car la guerre en Europe isole la colonie naissante, qui apprend à compter sur les Indiens pour sa subsistance, à défaut d'une connaissance précise des ressources de la colonie. Sur le plan religieux, les Jésuites et les prêtres des Missions étrangères se partagent les tâches d'évangélisation et de culte.
En 1711, la ville de La Mobile est déplacée sur un nouveau site plus proche de la mer, à la suite d'une inondation catastrophique, et cette nouvelle Mobile devient la capitale de la Louisiane. À la sortie de la baie, l'île Dauphine fait office de port de haute mer, jusqu'à ce qu'un cyclone la dévaste en 1717.

Du Sault, Vue du port de l’Ile Dauphine en 1717
BNF, Cartes et Plans, SH 138 (10-8 d)
Du Sault, Vue du port de l’Ile Dauphine en 1717
BNF, Cartes et Plans, SH 138 (10-8 d)


Postes militaires, villages et villes français en Louisiane